Biographie

adolescenteNé dans la ville d'Utrecht, aux Pays-Bas, le 3 décembre 1921, Pierre de Grauw pratique la sculpture et la peinture dès son plus jeune âge. Parallèlement à des études de philosophie et de théologie, il commence par réaliser, dans son pays, un certain nombre d'œuvres pour les églises de l'Ordre des Augustins auquel il appartiendra jusqu'en 1975.
Installé en France à partir de 1950, il s'adonne particulièrement à la taille directe sur bois, son matériau de prédilection. Sous la direction du Maître verrier Jacques Le Chevallier, il étudie le dessin au Centre d'art sacré de la Place Fürstenberg à Paris et fréquente, entre autres, les ateliers de René Leleu et Bernard Mougin.
Dès 1958, il participe aux grands salons de sculpture parisiens, tandis que des expositions personnelles lui sont régulièrement consacrées.
A partir des années 1960 il réalise des œuvres monumentales en bois et modèle de nombreux personnages en plâtre qu'il fera ensuite réaliser en cuivre ou en bronze.
S'il ne cesse jamais de sculpter des rondes-bosses, à partir du milieu des années 1970 il approfondit l'art du bas-relief et de la médaille.
Plus tard, dans les années 1980, il se met à associer le cuivre au bois ; il applique alors une feuille de cuivre sur certaines zones de ses bois pour en souligner certains contours.
Il réalise également de nombreux bronzes où domine un autre thème fort de son œuvre : la femme aux divers âges de la vie. Parallèlement à son métier de sculpteur il s'adonne au dessin et à la peinture, donnant ainsi naissance à une importante collection de dessins sur les Psaumes. Sensible à l'art de certains artistes du début du XXè siècle, tels Wotruba et Giacometti, Pierre de Grauw ne quitte jamais la figuration, mais il la réinterprète en la stylisant : formes allongées, volumes géométrisés, plans imbriqués. Un thème le hantera toute sa vie : la figure humaine.